Historique

C’est en 1928 que les avocats qui pratiquent en dehors de Montréal et Québec ont reconnu la nécessité de se regrouper afin de faire face à un désir de centralisation des services juridiques et judiciaires, autant du Barreau du Québec que du Ministère de la justice, vers Montréal et Québec.

Si nous pouvons nous permettre de transposer cette donnée au 26 mai 2010, nous vous signalons qu’il y avait au Barreau du Québec vingt-trois mille cinq cent cinquante-cinq (23,555) avocats inscrits pratiquant partout à travers la province, et ce dans plusieurs champs d’activités et sous différentes formes, telles que pratique privée, contentieux, pratique publique et autres.

La grande majorité d’entre eux, soit douze mille neuf cent quatre-vingt seize (12,996), pratiquent dans le district judiciaire de Montréal. Il y en a trois mille six cent quarante-un (3,641) qui exercent leur profession dans le district judiciaire de Québec.

Quant aux autres six mille neuf cent dix-huit (6,918) avocats, ils sont répartis à travers les treize autres sections du Barreau qui couvrent l’ensemble de la province. En d’autres termes, si les avocats qui font partie de ces treize sections ne se regroupent pas, ils ne peuvent constituer un poids politique d’équilibre à l’égard des sections de Montréal et Québec.

C’est donc dans ce but qu’en 1928 les avocats qui pratiquaient en dehors de Montréal se regroupèrent dans une Association qui porta alors le nom de “Association du Barreau rural”. En 1932, ils procédèrent à l’incorporation de cette association qui est alors devenue “Association du Barreau rural du Québec” incorporée en vertu de la partie trois de la Loi des compagnies du Québec. En 1967, l’Association a ressenti le besoin de rajeunir ses statuts et son nom et a voulu également tenir compte de l’évolution sociale du Québec.

Retenir le nom de “Association du Barreau rural” en 1967 ne reflétait plus la réalité. Comment pouvions-nous en 1967 considérer que les avocats qui pratiquent à Saint-Jérôme, à Joliette, à Saint-Hyacinthe, à Drummondville, à Sept-Îles ou à Baie-Comeau puissent être considérés comme des membres du Barreau rural? C’est à ce moment que les onze sections existantes ont demandé que l’Association du Barreau rural change son nom en celui de “Association des avocats de province”.

À l’époque de cette modification, la section de Longueuil n’avait pas encore été créée, ne l’étant qu’en 1987. Quant à celle de Laval, elle ne l’a été qu’en 1991. Toutefois, dès leur création, les membres de ces deux sections ont accepté également d’emblée de faire partie de l’Association des avocats de province. Finalement, en 1997, consciente de son membership, l'Association des avocats de province changeait son nom en "ASSOCIATION DES AVOCATS ET AVOCATES DE PROVINCE".

Sont membres de l'association les avocats inscrits au tableau de l'ordre du Barreau du Québec auprès des 12 sections autres que celles de Montréal, Québec et l'Outaouais. Ces sections sont :

  • Abitibi-Témiscamingue
  • Arthabaska
  • Bas-St-Laurent / Gaspésie / Îles de la Madeleine
  • Bedford
  • Côte-Nord
  • Laval
  • Laurentides-Lanaudière
  • Longueuil
  • Mauricie
  • Richelieu
  • Saguenay /Lac-St-Jean
  • St-François

Pour consulter la liste des bâtonniers de section depuis les débuts de chaque section : http://www.barreau.qc.ca/fr/barreau/historique/sections.html

Pour consulter la liste de tous les bâtonniers du Québec depuis 1960: des travaux sont présentement en cours pour remonter aux débuts (1849) : http://www.barreau.qc.ca/fr/barreau/historique/adminDir/batonniers.html

 

 

Nos partenaires

 

© 2017 TOUS DROITS RÉSERVÉS À L'ASSOCIATION DES AVOCATS ET AVOCATES DE PROVINCE
Réalisation : ed design